Breadcrumbs

Empêcher la propagation des microbes et des rhumes à l’école

Des centaines de nez qui coulent, de petits doigts collants qui sont en contact avec toutes les surfaces possibles, en commençant par les plateaux de la cantine jusqu’au siège des toilettes, sans oublier les autres enfants… l’école, c’est également cela. Heureusement, apprendre quelques gestes d’hygiène à vos enfants peut contribuer à les protéger des rhumes et de la grippe, et empêcher la propagation des microbes à l’école. Suivez les astuces de Dettol®.

  1. La prévention est encore la meilleure médecine. Assurez-vous que vos enfants (et vous-même !) êtes bien à jour dans vos vaccins, c’est essentiel pour éviter les maladies et résister toute la saison scolaire aux microbes des uns et des autres.
  2. Quand vos enfants sont malades, ne les envoyez pas à l’école. Empêcher la propagation des virus et des rhumes à l’école, c’est aussi vous assurer que vos enfants ne partent pas transmettre leurs microbes aux autres enfants…
  3. Les lieux collectifs sont nettoyés, et des normes strictes d’hygiène sont appliquées, pour la cantine par exemple. Mais une école reste un lieu où des dizaines, des centaines d’enfants se touchent, partagent du matériel commun… Apprenez à vos enfants à se laver les mains quand ils le peuvent, et toujours en sortant des toilettes et avant de manger. A la maison, aidez-les à prendre cette habitude avec des produits à la fois hygiéniques et ludiques à utiliser : les distributeurs de savon antibactériens NoTouch par exemple.
  4. Pour vous assurer que vos enfants se lavent les mains suffisamment longtemps (se « passer rapidement les mains sous l’eau et les sécher sur son pantalon » ne compte pas vraiment comme un lavage de main sérieux et suffisant), un petit truc : dites-leur de se réciter l’alphabet. Tous les écoliers le connaissent, du plus petit au plus grand, et il leur laissera le temps de se laver avec davantage d’attention.
  5. Les enfants (et les adultes) ont une tendance à toucher fréquemment leur visage. Sauriez-vous dire combien de fois par jour en moyenne ? Ces gestes sont si fréquents que vous n’y prêtez même pas attention. Dans l’intervalle, vous serrez des mains, vous touchez des portes, des sièges de bus, des claviers d’ordinateur, votre téléphone portable –des nids à microbes. Essayez de prendre conscience de ces contacts et de les limiter au maximum. En effet, toucher votre visage avec des mains qui ont pu être en contact avec un virus est un vecteur de maladie.