Hygiène : les mauvaises habitudes de tous les enfants

Les enfants apprennent à découvrir le monde et à apprivoiser les bonnes manières, ainsi que l’hygiène. Pendant ce processus, c’est à nous de veiller à leur santé et de faire leur éducation. Car, il faut bien l’admettre, les enfants ont parfois de vilaines habitudes. Il peut être difficile de leur faire comprendre le concept des microbes invisibles pouvant les rendre malades. C’est pourquoi il faut leur expliquer très tôt pourquoi c’est une mauvaise idée de se mettre le doigt dans le nez. Mais surtout, il faut toujours avoir du savon antibactérien à la maison et leur apprendre à bien se laver les mains, afin d’éliminer ces méchants microbes avant qu’ils ne se propagent.

Les enfants partagent volontiers leur bouteille de jus d’orange, leur paille ou leur repas avec leurs amis. Au-delà des éventuelles allergies alimentaires, cette mauvaise habitude peut propager des microbes qui les rendent malades. Pour éviter ce problème, il faut notamment leur apprendre comment se laver les mains au savon avant les repas. Ainsi, ils risqueront moins de répandre les microbes sur la nourriture ou auprès des autres.

Le nez

Beurk. Il faut toujours avoir des mouchoirs à portée de main et en donner à nos enfants dès qu’on les voit se curer le nez ou s’essuyer sur le dos de la main. Il faut également leur expliquer que la plupart des gens trouvent cette habitude dégoûtante et impolie, et qu’en plus, elle peut propager des microbes qui les rendront malades. Puis on doit s’assurer qu’ils se lavent bien les mains au savon.

Les croûtes

Tous les enfants se font des bosses, des égratignures et des petites blessures pendant leurs activités. Certains sont fascinés par la cicatrisation : il peut être difficile de les convaincre de garder leur pansement et de ne pas toucher aux croûtes. Pour les aider à se maîtriser, encouragez-les à se laver souvent les mains au savon, tout en leur expliquant que même les petits bobos peuvent s’infecter et devenir plus graves si on les gratte. Autre idée : les mettre au défi de laisser la croûte tomber toute seule et parier sur le nombre de jours que cela prendra. Pour l’hygiène en général, l’idéal est d’amener les enfants à comprendre que notre corps a besoin de guérir.